Les limites de la télé-réalité, bientôt sur France 2

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Bonjour à tous,

Après un mois d’absence, le rédacteur en chef revient de vacances et vous offre les services habituels, c’est-à-dire une actualité PRESQUE tout les jours. Aujourd’hui, intéressons-nous aux limites de la télévision, de ses effets néfastes et pervers sur la société de consommation.

France 2 diffuse Le Jeu de la mort. Un documentaire choc basé sur un faux jeu qui teste l’obéissance des candidats à des ordres extrêmes.

La télé peut-elle nous pousser à faire n’importe quoi? C’est la question que pose France Télévisions en diffusant un documentaire qui fait déjà débat : Le Jeu de la mort.

Adaptation télévisuelle de l’expérience scientifique réalisée en 1963 par le chercheur américain Stanley Milgram, ce jeu a pour but de tester le pouvoir de la télévision sur les individus. “C’est une idée qui me travaille depuis des années, confie Christophe Nick, le réalisateur du documentaire. Je me suis dit qu’aujourd’hui, les gens ne se soumettraient plus aux scientifiques de Milgram mais à un animateur télé, même si ce qu’il leur demande est complètement dément. Je voulais trouver un instrument de mesure qui nous dirait si la télé a autant d’influence qu’on le pense.”

Un résultat édifiant
Accompagné d’une équipe de scientifiques, Christophe Nick a mis en place un jeu dans lequel on demande aux intervenants (persuadés de participer au tournage d’un pilote) d’infliger des décharges électriques à un candidat (incarné par un acteur).

Et le résultat est effarant : 81 % des participants sont allés jusqu’au bout du “jeu”, envoyant la décharge maximale de 460 volts. “Ce qui est intéressant dans le film, c’est qu’aucun des candidats n’a eu envie d’envoyer les décharges électriques, remarque Christophe Nick. Mais ils n’arrivaient pas à désobéir à une autorité qu’ils considéraient comme légitime. Ce qui a le plus étonné les scientifiques, ce n’est pas l’emprise de la télévision sur les gens, mais la légitimité qu’elle a acquise.”

Quitte à rendre les gens cruels ? “Le problème, c’est qu’on n’est pas armés pour résister à un tel abus de pouvoir si la télé décidait de le faire. Je suis contre cette télévision pulsionnelle, dans laquelle il n’y a plus de limites.” A vous de juger…

Le jeu de la mort France 2

A l’origine, un test scientifique
En 1963, Stanley Milgram, chercheur en psychologie à l’université Yale, est hanté par une question: comment les Allemands ont-ils accepté d’obéir aux ordres ignobles des nazis? Pour analyser les mécanismes de l’obéissance face à une autorité jugée légitime, Milgram met au point une expérience.

Il recrute des volontaires qui pensent participer à une étude scientifique sur l’efficacité de la punition dans le processus de mémorisation. Les participants doivent envoyer une décharge électrique de plus en plus forte chaque fois que leur partenaire (qui, en réalité, est un acteur) donne une mauvaise réponse. Résultat : 62 % sont allés jusqu’au bout de l’expérience et ont accepté d’envoyer des décharges de 450 volts malgré les cris d’agonie du partenaire.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »